L'esprit du forum :






CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  SAINTLOUISIEN13230 le Mar 11 Jan - 18:55

Qu'entendais vous par titiller les neurones des futurs occupant? qui qualifiez vous d'occupant ?

SAINTLOUISIEN13230

Messages : 79
Date d'inscription : 09/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  port-st-louisienne le Mar 11 Jan - 19:00

je me suis peut être mal exprimée, je voulais dire les boites qui ont l'intention de s'installer et qui vont peut être réfléchir à deux fois

port-st-louisienne

Messages : 139
Date d'inscription : 18/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  SAINTLOUISIEN13230 le Mar 11 Jan - 19:06

Je comprend votre raisonnement, en effet les grèves c'est a double tranchant, une question ce pose: Défendre ce qu'on a ou défendre ce qu'on aura. Pour ma part comme on ditr on sais se qu'on a on ne sais pas se qu'on aura .... Mais du fait que Fos 2XL est lancé, les boites, je ne pense pas, ne devrait pas faire marche arrière au dernier moment sachant la qualité quand même ils faut le dire du port

SAINTLOUISIEN13230

Messages : 79
Date d'inscription : 09/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  Y le Mar 11 Jan - 19:08

La dernière info qui nous est parvenue ce soir (au niveau des armements) c'est que le travail ne reprendra probablement pas avant lundi matin. deux des plus grosses cie annulent toutes leurs escales jusqu'à la fin du mois, je ne suis pas contre la pénibilité mais elle doit être accordée aussi à toutes les autres corporations concernées, malheureusement beaucoup sont artisans et ne peuvent ce permettre de faire grèves. Quoi qu'il en soit, nous attaquons un nouveau conflits, qui cette fois ci va faire beaucoup plus de dégâts.
avatar
Y

Messages : 216
Date d'inscription : 13/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  SAINTLOUISIEN13230 le Mar 11 Jan - 19:13

Bien entendu que la pénibilité dois être accorder aux dockers, et je me demande chaque jours, comment les gens peuvent encore ce poser la question, la dangerosité, les horaires, la manipulation d'engin de plusieur tonnes, et j'en passe sont les réson pour laquelle la pénibilité devrai être accorder, en revanche je suis d'accord avec vous les dockers n'on pas le monopole de la pénibilitén bcp de petit artisant on un travail pénible et malheuresement n'on pas les moyen de perdre un jour de rémunération pour revendiqué leur droit

SAINTLOUISIEN13230

Messages : 79
Date d'inscription : 09/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  Y le Mar 11 Jan - 19:42

moi je pense (c'est mon avis perso) que le gouvernement ne pliera pas, car il sera obligé de généraliser aux autres corporations et ça ira à l'encontre de son plan pour la retraite en général. je vois plus tôt un boycott du port par les armements (géré peut être par le gouvernement) et cela le temps qu'il faudra, quitte a provoquer du chômage technique, n'oublions pas que xxl est avant tout basé sur la privatisation et tout les enjeux qui vont avec aussi (ainsi que les promesses faites aux principaux investisseurs).Je crois que ce conflit est prévu depuis le début du projet et est programmé aussi pour être le dernier, ils diviserons les personnes par le manque à gagner, financièrement parlant, ferons durer le conflit le temps qu'il faudra, en fin je me trompe peut-être. scratch
avatar
Y

Messages : 216
Date d'inscription : 13/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  SAINTLOUISIEN13230 le Mar 11 Jan - 19:45

Pardonnez moi mais je pense que c'est plus votre rêve que votre avis, me trompe-je ?

SAINTLOUISIEN13230

Messages : 79
Date d'inscription : 09/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  Y le Mar 11 Jan - 20:22

oui, vous vous trompé, je suis plus tôt vers la sortie, il me reste peu d'années à travailler et malheureusement je fait parti de ce qui doivent faire un peu de rab. j'ai toujours travaillé dans ce domaine et des conflits j'en ai connu beaucoup ainsi que les dommages collatéraux qui vont avec, maintenant je me sent plus observateur que concerné, le "pire" qui pourrait m'arriver c'est trois belles années de chômage avant la retraite (je travaille non stop depuis l'age de 18 ans), mais avec la loi qui protège les quinquagénaires je suis mal barré !!
avatar
Y

Messages : 216
Date d'inscription : 13/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  hermod le Jeu 3 Fév - 8:39

avatar
hermod

Messages : 438
Date d'inscription : 01/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

conflit portuaire/dommages collatéraux

Message  mifre12 le Jeu 3 Fév - 8:55

je ne remet pas en cause ce rapport mais ce qui me met sèrieusement en colère c'est l'amalgame qui est faite entre les dockers et les agents du PAM !
j'ai moi-même entendu, ce matin, cette info sur les chaînes d'infos, et surprise, on ne cite pas les agents du PAM mais les dockers que l'on qualifie de fonctionnaires et que l'on compare aux conducteurs de TGV, puis on cite les grutiers, on parle des portiques, bref du grand n'importe quoi !

il faut arrêter de tout mélanger ! pourquoi les instances syndicales ne font pas le démenti sur ces propos calomnieux envers cette profession qui a, certes, des avantages sociaux mais qu'il ne faut pas confondre avec ceux du PAM !
je n'ai rien contre personne mais il faut "rendre à César ce qui est à César" !!!

mifre12

Messages : 288
Date d'inscription : 12/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  dock'hair le Jeu 3 Fév - 9:01


si vous lisez bien ce document concerne les agents du gpmm et non pas les dockers.
ensuite ce n'est pas parce que un portiqueur n'est pas dans sa grue qu'il ne fait rien.
et pour finir il ne parle des conditions de travail dans les autres port européen, ni des carrence de la maintenance qui voie des portique en panne en permanence d'ou la perte de productivitée.

dock'hair

Messages : 39
Date d'inscription : 14/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

conflit portuaire/dommage collatéraux

Message  mifre12 le Jeu 3 Fév - 9:50

c'est bien ce que je dis ! ceux qui se permettent de commenter ce rapport, mélangent tout, et en fin de compte, racontent n'importe quoi !
je ne parle pas de vous, hermod, je pensais simplement à ces journalistes qui se devraient de bien connaître leur sujet avant de parler !ne serait-ce que par fierté et déontologie !

mifre12

Messages : 288
Date d'inscription : 12/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  Y le Jeu 3 Fév - 10:21

Je me demande comment va finir ce conflit et quelle en sera l'issue, mais qu'il finisse vite et au mieux pour tous. Comme je l'ecrivais sur oxygene, l'état est pret a aider toutes les sociétés en dificultés , à mon avis il ne cedera pas.
avatar
Y

Messages : 216
Date d'inscription : 13/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  dock'hair le Jeu 3 Fév - 10:54

et nous non plus, faut pas prendre les gens pour des cons et s'étonner qu'aprés ils grognent.

dock'hair

Messages : 39
Date d'inscription : 14/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  Y le Jeu 3 Fév - 11:39

Je me demande quelle sera l'issue, c'est compliqué. Je doute fort que l'état cède, de part le fait qu'il serait obligé de généraliser aux autres corporations pénibles, dont les trois quarts sont artisans et ne peuvent faire grève. Ce qui amenerait l'état à revoir la reforme qu'il nous a pondu l'an dernier et qui a fait descendre les Français dans la rue (pour rien). Peut-être qu'ils ont d'autres prèocupations au niveau mondial (tout est relatif). Je ne vois vraiment pas comment celà va finir, cet aprés midi à la prefecture (Marseille) comme hier au Havre, grande réunion des chefs d'entreprise et représentants de l'état, ce dernier est pret a aider toutes les sociétés en dificultés; reports de charges, urssaf, tva, ect et 1000 heures de chomage partiel par colaborateurs, donc à mon avis, l'état ne pliera pas, car c'est une premiere. N'oublions pas que la date "butoir" pour la privatisation des ports est le 1er Avril et peut-être d'autres solutions pour les employeurs du port ??. Quoi qu'il en soit j'espère que les choses s'arrangeront vite pour tous et que l'on reparte sur des bonnes bases.
avatar
Y

Messages : 216
Date d'inscription : 13/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  hermod le Jeu 3 Fév - 12:49

dock'hair a écrit:
si vous lisez bien ce document concerne les agents du gpmm et non pas les dockers.

Si vous lisez bien le document, les dockers sont cités en page 8 (réforme inachevée de la manutention), les investissements du port en page 6, et les autres ports européens sont cités aussi. En page 13 le chapitre sur les arrêts maladies mérite le détour...

Il parle aussi du bcmo, pour lequel notre maire va offrir, aux frais du "cher" contribuable port st louisien, un bâtiment tout neuf à ses petits amis...
avatar
hermod

Messages : 438
Date d'inscription : 01/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  Y le Ven 4 Fév - 6:46

Ils sont en train de couper la grosse, grosse branche qu'ils ont fait pousser en 30 ans et sur la quelle ils sont assis! cyclops
avatar
Y

Messages : 216
Date d'inscription : 13/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  dock'hair le Ven 4 Fév - 7:04

Y a écrit:Ils sont en train de couper la grosse, grosse branche qu'ils ont fait pousser en 30 ans et sur la quelle ils sont assis! cyclops

et ca fais 30 que vous nous répétez ca.

dock'hair

Messages : 39
Date d'inscription : 14/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  Y le Ven 4 Fév - 8:48

Nous savons tous que le problème ce réglera d’une façon comme une autre, on ne peut pas geler l’économie d’un pays éternellement. Ce que je voulais dire c’est que le gouvernement est en train de régler ce conflit d’une façon un peu inattendue, dans la mesure ou il met en route des aides exceptionnelles pour les entreprises en difficultés et ça c’est quand même une première dans l’histoire des conflits portuaires, qu’il mandate la cour des compte pour mettre le nez dans les affaires des portiqueurs et divulgues des infos qui étaient quand mêmes de l’ordre de la vie privées et ca les rend moins crédibles à la vue de tout le Pays, quand sera-t-il quand ils vont mettre le nez dans les affaires dockers ??
avatar
Y

Messages : 216
Date d'inscription : 13/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  dock'hair le Ven 4 Fév - 9:11

Y a écrit:Nous savons tous que le problème ce réglera d’une façon comme une autre, on ne peut pas geler l’économie d’un pays éternellement. Ce que je voulais dire c’est que le gouvernement est en train de régler ce conflit d’une façon un peu inattendue, dans la mesure ou il met en route des aides exceptionnelles pour les entreprises en difficultés et ça c’est quand même une première dans l’histoire des conflits portuaires, qu’il mandate la cour des compte pour mettre le nez dans les affaires des portiqueurs et divulgues des infos qui étaient quand mêmes de l’ordre de la vie privées et ca les rend moins crédibles à la vue de tout le Pays, quand sera-t-il quand ils vont mettre le nez dans les affaires dockers ??

c'est sur que tout est bon pour décridibliser une proffession, par contre nous on aimerais bien savoir quels sont les vrai conditions de vie de ces ministres qui viennent nous donner des lecon de vie, quel est leur salaire, leur rente, leur retraite ect... et aprés quand ils auront fait tout ca il viendront encore nous expliquer que c'est nous les nanties.

dock'hair

Messages : 39
Date d'inscription : 14/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  droit de travailler le Ven 4 Fév - 15:27

Et là je me sens obligé de répondre. Messieurs les dockers vous vous pavanez à penser que le port VOUS appartient. "cela fait 30 ans que vous nous le répéter" vous pensez que tant va la cruche à l'eau un jour ne finit - elle pas par se casser? Je travaille sur le port et je subis, comme quelques 4000 personnes votre attitude qui est véritablement DEPLORABLE. N'avez-vous pas honte? Votre salaire et votre travail font que vous pouvez préparer votre retraite, d'autres ne le peuvent pas! Car nous bientôt ce n'est plus à notre retraite que nous allons penser mais à notre chomâge. J'espère que le gouvernement vous fera plier pour vous prouver qu'un jour, vous aussi vous pouvez perdre. Vous ne pensez pas aux salariés, non vous ne pensez qu'à vous. Sur 4 ans on vous a offert 2 ans, on coupe la poire en 2 personne n'y perd rien mais non, il faut, par défi, que vous obteniez les 4, cela vous perdra peut-être....

droit de travailler

Messages : 11
Date d'inscription : 30/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  dock'hair le Ven 4 Fév - 22:30

droit de travailler a écrit:Et là je me sens obligé de répondre. Messieurs les dockers vous vous pavanez à penser que le port VOUS appartient. "cela fait 30 ans que vous nous le répéter" vous pensez que tant va la cruche à l'eau un jour ne finit - elle pas par se casser? Je travaille sur le port et je subis, comme quelques 4000 personnes votre attitude qui est véritablement DEPLORABLE. N'avez-vous pas honte? Votre salaire et votre travail font que vous pouvez préparer votre retraite, d'autres ne le peuvent pas! Car nous bientôt ce n'est plus à notre retraite que nous allons penser mais à notre chomâge. J'espère que le gouvernement vous fera plier pour vous prouver qu'un jour, vous aussi vous pouvez perdre. Vous ne pensez pas aux salariés, non vous ne pensez qu'à vous. Sur 4 ans on vous a offert 2 ans, on coupe la poire en 2 personne n'y perd rien mais non, il faut, par défi, que vous obteniez les 4, cela vous perdra peut-être....

sachez que non on ne se fou pas des autres, en tout cas moi ca me dérange de voir d'autre personne dans votre situation, mais ne vous trompez pas de cible, ne serait il pas plus simple que pour une fois le gouvernement tienne ses engagement, car on ne propose 2 ans que pour les dockers qui doivent partir d'ici 10 ans et rien pour les autres.

ensuite quand vous parlez des salaires des dockers ils sont quasiment identique dans toute l'europe, ca aussi c'est écrit dans le rapport de la cour des comptes, mais bizarement personne n'en parle.

dock'hair

Messages : 39
Date d'inscription : 14/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  droit de travailler le Ven 4 Fév - 23:03

Je ne faisais absolument pas référence à l'article, le problème ce n'est pas ce que vous gagnez, le problème c'est qu'avec ce que vous gagnez vous avez des agissements incohérents. Faites attention de ne pas tout perdre. Et je ne me trompe pas de cible. Vous savez que la retraite est un problème qui va toucher TOUT le monde et que tout le monde DOIT faire des concessions, y compris vous. Je pense à moi mais aussi et surtout à mes enfants et s'il faut réformer la retraite c'est maintenant, pour eux.Docker, GPMM, Fonctionnaires, privés....Mais là on va droit à la cata car le gouvernement a décidé de nous aider, nous (étalement des charges, chômage technique...), pas vous. Ca veut dire qu'il ne lâchera rien, et ça va durer, longtemps...Pour une fois, je sens qu'une de vos grèves va se finir super mal pour TOUTE une population.

droit de travailler

Messages : 11
Date d'inscription : 30/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

que des pions

Message  fabio le Sam 5 Fév - 9:27

droit de travailler a écrit:Je ne faisais absolument pas référence à l'article, le problème ce n'est pas ce que vous gagnez, le problème c'est qu'avec ce que vous gagnez vous avez des agissements incohérents. Faites attention de ne pas tout perdre. Et je ne me trompe pas de cible. Vous savez que la retraite est un problème qui va toucher TOUT le monde et que tout le monde DOIT faire des concessions, y compris vous. Je pense à moi mais aussi et surtout à mes enfants et s'il faut réformer la retraite c'est maintenant, pour eux.Docker, GPMM, Fonctionnaires, privés....Mais là on va droit à la cata car le gouvernement a décidé de nous aider, nous (étalement des charges, chômage technique...), pas vous. Ca veut dire qu'il ne lâchera rien, et ça va durer, longtemps...Pour une fois, je sens qu'une de vos grèves va se finir super mal pour TOUTE une population.



franchement désolant d entendre tant de propos comme ça
vous ne savez que parler de salaires ça c est la jalousie qui vous ronge
si tout le monde pouvait etre aussi solidaire et combatif que NOUS les dockers
c est politiciens de merde ne pourrai plus faire grand chose
car vu que le peuple français comme vous ce régale a subir sans rien dire l état continu a faire ce qu il veut
en france il y a 3 sortes de gent
1 nous dockers rebelle
2 vous ? capitalistes
3 vous ? les soumis
avatar
fabio

Messages : 4
Date d'inscription : 05/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Tous coupable

Message  hermod le Sam 5 Fév - 11:12

Mais qu'en est-il de la responsabilité des employés du ports, des dirigeants et des politiques.

Depuis des années ce port a été laminée par sa mauvaise réputation (il fût une époque où tout le monde pouvait entrer et sortir à Marseille et Fos comme dans un moulin) et les statistiques des vols, étaient légendaires. Cela s'est arrêté avec une meilleure sécurisation des entrées depuis une dizaine d'années.

Les grèves à répétition avaient déjà, il y a trente ans, fait fuir les importateurs de bois de Port St Louis, et aujourd'hui le trafic n'a pas suivi l'ascension que l'explosion du commerce mondial aurait dû donner à Fos. Combien de ligne le port a-t-il perdu au bénéfice de Sète (pour le bois), de Barcelone, Anvers...., de Toulon (pour le trafic passager) à cause de ce déficit de confiance.

La frilosité des dirigeants du port qui ont préféré acheter la paix sociale en renvoyant toujours les réformes aux calendes grecques, agissant, comme les politiques, dans une vision à court termes, car c'est bien connu, lorsque l'on est a la tête d'un établissement public, l'argent ne sort pas de votre poche, et il est toujours plus facile de faire des concessions sur le dos de la collectivité publique.

Des investissements qui n'ont pas été à la hauteur d'un port comme le notre. Je suis allé il n'y a pas longtemps sur le port de Fos, j'ai eu l'impression de me trouver dans un port de seconde zone. Aucune structure d'accueil pour les usagers dans ce labyrinthe, un bâtiment de bureaux délabré, une saleté incroyable, des couloirs de circulation calculés au plus juste (chapeau aux routiers et autres conducteurs d'engins pour les manoeuvres), si le matériel est du même acabit, c'est pas brillant. Sur ce point je rejoins entièrement dok'hair.

Le rapport de la cours des comptes parle aussi d'un absentéïsme record, avec une moyenne de 26 jours par an ! Pas de quoi renforcer la compétitivité ! Dans une entreprise, chaque coût est répercuté au client final ! Bien qu'à ce niveau, le déficit de confiance est plus nocif qu'un coût plus élevée, la qualité du service, l'assurance d'un travail bien fait l'emporte souvent sur un coût modérément supérieur. Mais à Fos/Marseille, il y a déficit de confiance et coût supérieur des opérations (y compris d'escale des navires).

J'ai trouvé cette analyse du point datée de 1997, suite à la première réforme. Puisque nous avons sur le forum, des dockers, au delà des slogans et des invectives politiciennes, j'aimerai avoir votre sentiment sur ces deux analyses, celle de 97 et l'actuelle (la Cour des Comptes), dont on voit bien de nombreuses similitudes, mais avec une différence de taille :
celle d'un contexte international qui a changé en 14 ans, et dont le port de Marseille Fos n'a pas su tirer le bénéfice qu'elle était en mesure d'avoir.
Quel serait la recette pour que Fos devienne un véritable port attractif ?


le texte du point daté du 23 mars 1997

Le Point.fr - Publié le 22/03/1997 à 13:02

Ports : les dockers font toujours la loi


Ici, le moindre mouvement d'engin est géré par ordinateur. » Dans le QG informatique qui domine ce terminal ultramoderne du port du Havre, Jean Beckaert est rose de fierté. Le patron du groupe Terminal de Normandie, leader de la manutention portuaire du port normand, suit les opérations de déchargement d'un porte-conteneur coréen d'un regard quasi paternel. Avec la régularité d'un métronome, trois équipes de dockers s'affairent, les uns sur le pont, les autres aux commandes des cavaliers, ces petites grues mobiles. Dans six heures, les 5 000 « boîtes » du navire auront trouvé place sur cette aire d'entrepôt de 350 000 mètres carrés. « Et dire que l'on continue de nous traiter d'amateurs ! » poursuit cet ancien joueur de football professionnel, intarissable sur la logistique portuaire.

Mais, quand on lui parle finances, Jean Beckaert se referme comme une huître. Et pour cause, sa principale filiale, Dockers de Normandie, qui emploie 500 ouvriers sur le deuxième port français, est en dépôt de bilan. Sans parler des désaccords avec son principal associé, la société Saga, qui conteste la sincérité des comptes de l'entreprise devant les tribunaux.

L'imbroglio financier havrais résume à lui seul la déroute qui menace, aujourd'hui, les quais français. A l'autre bout du pays, le tribunal de commerce de Marseille doit se prononcer en avril prochain sur le sort compromis de Somotrans, une autre filiale de Saga, leader du déchargement de conteneurs, mais en redressement judiciaire depuis un an. Même défaillance à Dunkerque, où la société Barra a jusqu'à l'automne pour faire les preuves de sa viabilité. Cette société familiale doit 24 millions de francs au port autonome. Le maintien de l'activité portuaire en 1996 dans l'ensemble du pays (+ 0,6 %), présenté récemment comme une grande victoire maritime par le gouvernement, ne change rien au sombre tableau de la manutention. Les rares groupes d'armement français, qui jusqu'ici entretenaient un réseau de manutentionnaires, l'ont compris et se désengagent. La CGM a vendu sa filiale Intramar à Marseille et le groupe Bolloré, qui gagne encore de l'argent dans les petits ports, revoit à la baisse sa présence dans la cité phocéenne et au Havre. Sale temps, décidément, sur les docks...

En vigueur depuis cinq ans, la réforme de la manutention portuaire devait pourtant régler une bonne fois pour toutes les aberrations d'un secteur à bout de souffle. A commencer par le statut anachronique et ruineux des dockers. Jusque-là, intermittents embauchés au jour le jour, les dockers avaient réussi à transformer la précarité en rente de situation, sous la férule de la puissante Fédération nationale des ports et docks CGT. L'emploi à vie le disputait à l'indemnisation des jours non travaillés. En supprimant l'intermittence, la loi de 1992 prétendait transformer les aristocrates des quais en ouvriers salariés. Elle devrait par la même occasion réduire de moitié la population des 8 000 dockers professionnels. Sur ce dernier point, c'est réussi. Mais à quel prix ! En butte à une véritable guérilla syndicale, les ports sont restés bloqués un jour sur trois l'année de l'entrée en vigueur de la loi. Les armateurs en ont profité pour redéployer leurs escales vers les autres ports européens. Et la manutention hexagonale peine à les faire revenir. La réforme s'est également avérée financièrement trop lourde à porter : le mégaplan social, un cocktail de primes au départ volontaire, de congés formation et de préretraites, a coûté, selon les sources, entre 4 et 5 milliards de francs ! Financé à hauteur des deux tiers par les pouvoirs publics, le solde a été pris en charge par les entreprises. Lesquelles ont encore 600 millions de francs à payer.

Les dindons de la farce

Pis, la réforme a surtout été mal pensée. Par le biais de la mensualisation des dockers, les manutentionnaires ont hérité d'une main-d'oeuvre vieillissante (43 ans en moyenne) et même souvent inapte. Un quart des 4 000 dockers permanents présentent des invalidités suffisantes pour échapper aux astreintes du port, mais pas assez pour justifier d'une invalidité totale. Ces « poids morts » pèseraient à hauteur de 6 % sur le chiffre d'affaires du secteur, selon l'Union nationale des industries de la manutention (Unim), le patronat des dockers. Quant aux sureffectifs, la refonte des statuts n'a permis d'en résorber qu'une partie. Pour favoriser le redémarrage après les grandes grèves, l'Etat avait promis que personne ne resterait sur le carreau. Résultat : au Havre, par exemple, où 765 dockers auraient suffi, l'effectif atteint les 1 200. « La masse salariale est en train de nous asphyxier, estime le Marseillais Hubert Péri, président de l'Unim. Et impossible d'ajuster nos effectifs, puisque la loi prévoit qu'en cas de licenciement économique les dockers concernés redeviennent intermittents. Donc restent à notre charge, puisque le système d'indemnisation de l'"inemploi" est financé par les entreprises. »

« Au final, les gains de productivité issus de la réforme ont été entièrement avalés par le coût de celle-ci », estime même Jean-Paul Parayre, le président de Saga. Un constat qui a du mal à passer chez les « chargeurs ». Ces entreprises clientes du transport maritime ont de plus en plus l'impression d'être les dindons de la farce. « Il y a encore quelques années, il fallait deux jours et deux équipes de 20 dockers pour décharger une petite cargaison, s'insurge Paul Rivoalen, le directeur des transports de Vallourec. Aujourd'hui, le même travail est fait en quatre heures par 5 hommes seulement. Mais nos factures n'ont pas diminué. » Triste bilan.

D'autant que la forteresse CGT, que l'on disait pourtant laminée, est en train de renaître de ses cendres. Certes, l'unité du syndicat a été mise à mal ici ou là. A Dunkerque, la totalité des 500 dockers locaux, rebelles aux oukases anti-mensualisation lancés depuis la Porte de Montreuil, ont été purement et simplement « purgés ». Et si la Chambre syndicale des ouvriers du port mensualisés et intermittents (Csopmi), l'organisation locale reconstituée, garde symboliquement son étiquette CGT, elle maintient le cap du réformisme. « Je passe le plus clair de mon temps à démarcher moi-même les clients pour les rassurer sur la fiabilité de notre port, note Daniel Gouvart, le jeune leader des dockers dissidents. Maintenant, il est temps de recueillir les fruits de notre effort, car ici, trois sociétés de manutention sur quatre sont en difficulté. »

Au siège de la Fédération nationale des dockers CGT, on ne veut surtout pas que l'« exemple dunkerquois » fasse école : « Un port n'est pas une usine, un docker n'est pas un ouvrier sur une chaîne et la mensualisation n'est pas la solution miracle que l'on a dit, martèle Daniel Lefèbvre, le secrétaire général. A ceux qui ont cassé notre statut d'intermittents de faire leur autocritique. »

La « médiocrité » du patronat

La CGT continue à faire la loi sur les quais, comme en témoigne l'exemple de ce docker havrais arrêté il y a quelque temps par les douaniers. Dans le coffre de sa voiture, des cartons pleins de parfum de luxe, de cigarettes et de whisky « prélevés » sur une cargaison fraîchement déchargée. Cette fois-ci, l'employeur décide de faire un exemple. Le chapardeur est licencié et la CGT laisse faire. La fermeté a payé ? Pas tout à fait. Le syndicat avait mis comme condition à la paix sociale le versement par l'employeur d'une « prime » au fautif, histoire qu'il puisse désengager sa voiture saisie par les autorités. Ce qui fut fait.

Face à la « médiocrité » du patronat de la manutention, comme on le dit jusque dans les cénacles gouvernementaux, les dockers jouent sur du velours. D'autant que l'Etat s'est mis depuis longtemps aux abonnés absents. La loi d'orientation portuaire, qui devait faire entrer le droit commun dans les ports, est restée jusqu'ici à l'état de promesse de campagne électorale. Le Conseil national des communautés portuaires (CNCP), l'instance de concertation du projet, est quasi paralysé depuis la mise en examen de son président, Jacques Dupuydauby, un ancien du groupe Bouygues, cité dans une affaire de commissions occultes. Et Bernard Pons, le ministre des Transports, n'a même pas daigné rencontrer l'Unim, qui présentait en janvier dernier un catalogue de propositions de réformes. « Il y a de quoi remettre les docks à feu et à sang là-dedans », reconnaît-on dans son entourage. Même la Commission de Bruxelles, qui cherche à évaluer la compatibilité du statut des dockers avec la législation européenne, se plaint du « manque de coopération de Paris ». Courage, fuyons !


Dernière édition par hermod le Sam 5 Fév - 12:34, édité 2 fois
avatar
hermod

Messages : 438
Date d'inscription : 01/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONFLIT PORTUAIRE/ DOMMAGES COLLATERAUX

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum